page contents
Souvenirs Limousin vous propose des produits artisanaux, naturels et sains faits en Limousin

Journée de la femme : (Re)découvrez Suzanne Lacore !

Journée de la femme : (Re)découvrez Suzanne Lacore ! Dans son optique de faire connaître les figures remarquables de la région, Souvenirs Limousin a choisi de mettre à l’honneur Madame Suzanne Lacore. Nous souhaitons vous faire (re)découvrir son parcours hors du commun pour l’époque, comme nous fêtons cette année le 140ème anniversaire de sa naissance et les quarante ans de son décès.

Souvenirs Limousin est apolitique, mais en ce 8 mars, il nous semblait important de mettre en avant le parcours d’une femme engagée, qui s’est battue entre autres pour le droit de vote des femmes.

1) Son enfance et son métier :


Née à Beyssac, au hameau du Glandier, en Corrèze, le 30 mai 1875, Suzanne Lacore, issue d’un milieu bourgeois, entra dans un pensionnat pour jeunes filles, dirigées par des religieuses, pour préparer son Brevet élémentaire. En 1891, elle réussit le concours d’entrée à l’École normale des Institutrices. Elle obtint trois ans plus tard le Brevet Supérieur.

Elle quitta le Limousin pour la Dordogne où restera jusqu’à sa mort et où elle fut respectivement institutrice et directrice d’école.

2) Son engagement politique :

Le parcours remarquable de Madame Lacore pour l’époque ne s’arrête pas là.

A partir de 1906, elle mena de front sa vie professionnelle et un parcours politique. Elle fut la seule femme engagée dans le parti politique de la SFIO en Dordogne. Elle écrivit sous le pseudonyme de Suzon des articles d’abord très engagés contre le capitalisme et pour la révolution sociale, avant la première guerre mondiale, puis des articles patriotiques, défendant la solidarité nationale durant la grande guerre. Par la suite, elle participa à la création du Comité national des femmes socialistes, dont elle sera une figure active.

3) Sa nomination de Ministre :

En 1936, près de huit ans avant l’accord du droit de vote aux femmes, Suzanne Lacore devint l’une des trois premières femmes Ministres en France dans le premier gouvernement de Léon Blum. Même si elles devaient être représentées par leurs ministres de tutelle masculins pour parler dans les deux chambres, cette nomination fut à la fois une surprise et une avancée pour l’époque.

Il faut rappeler qu’en 1936, les femmes n’avaient ni le droit de vote, ni le droit de se présenter à des élections.

Suzanne Lacore fut nommée sous-secrétaire d’Etat à la protection de l’enfance le 4 juin 1936, en même temps qu’Irène Joliot-Curie, comme sous-secrétaire d’État à la Recherche Scientifique, et Cécile Brunschvicg, comme sous-secrétaire d’État à l’Éducation Nationale.

Durant sa mandature, Suzanne Lacore réformera l’Assistance Publique et elle fut à l’origine de nombreuses mesures en faveur des enfants déficients, défavorisés ainsi que des loisirs. C’est elle qui institua les visiteuses sociales et les sessions de formation pour les jeunes femmes qui travaillent. Elle pris également des mesures pour la protection des enfants abandonnés. Grâce à son travail sur les jeunes délinquants, elle posa les premières pierres, qui mèneront à l’abolition des maisons de correction en 1945.

Durant le reste de sa vie, elle défendit entre autres le droit des femmes et des enfants et continua à enseigner, écrire et prononcer des discours et restera une militante engagée fidèle à ses convictions jusqu’à sa mort le 6 novembre 1975 en Dordogne.

Sources:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Suzanne_Lacore

http://www.toupie.org/Biographies/Lacore.htm

https://histoireparlesfemmes.wordpress.com/2013/06/01/suzanne-lacore-une-des-premieres-femmes-au-gouvernement-francais/

http://itinerairesdecitoyennete.org/journees/8_mars/documents/la-francaise-doit-voter.pdf

Image:

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/fa/Suzanne-Lacore-1-.jpg/220px-Suzanne-Lacore-1-.jpg
Rédigé le  8 mars 2015 16:49 dans Personnalités Limousines  -  Lien permanent

Commentaires

Aucun commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés. Ils n'apparaitront pas tant que l'auteur ne les aura pas approuvés.
Le nom et l'adresse email sont obligatoires. L'adresse email ne sera pas affichée avec le commentaire.
Votre commentaire
Votre nom *
Votre Email *
URL de votre site
Déjà client ? Entrez votre e-mail et mot de passe :Première visite ?Enregistrez-vous
Recevez notre lettre d'informations.